Portail de l’accueil temporaire

et des relais aux aidants

Vous êtes iciActualitésLe rapport GALLEZ sur l'exil des personnes handicapées en Belgique: à vouloir étouffer un scandale, on en génère un autre

Le rapport GALLEZ sur l'exil des personnes handicapées en Belgique: à vouloir étouffer un scandale, on en génère un autre

Lettre ouverte à Cécile GALLEZ

Madame la Députée,

La lecture de votre rapport en a sidéré plus d’un et moi plus que les autres encore, car si je me suis intéressé à la question et que je m’en suis fait largement l’écho ces dernières années, c’est sur la demande de nos amis belges eux-mêmes qui ne comprennent pas que nous laissions passer des choses inadmissibles dont certaines que nous croyions retirées de notre catalogue national de l’indigne depuis vingt ou trente ans.

Si l’on en croit votre rapport :

  • Tout va bien pour les personnes handicapées françaises en Belgique et ce n’est ni pire ni meilleur que chez nous.

    Si nous savons la grande qualité de la majorité des établissements belges accueillant des français, nous n’avons cependant pas du visiter le même contre-exemple Madame la Députée, ou alors vous vous y êtes faite endormir comme tant d’autres ? Une vraie enquête sanitaire, médico-sociale, sociale et comptable, menée par de vrais enquêteurs qui ne soient pas juges et parties, je vous propose de la faire diligenter quand vous voulez.

  • L’école Belge est meilleure que la Française qui ferait bien de s’en inspirer, voire de laisser les promoteurs belges s’installer en France pour donner des leçons à domicile

    Merci d’aider les sociétés commerciales belges du handicap, y compris à faux-nez associatif, à s’installer chez nous. Il y a tant d’incapables en France qui méritent de telles leçons.

  • L’Union Européenne  a aboli les frontières  et il faut vite abaisser celles qui peuvent rester dans certains esprits attardés pour donner aux handicapés, notamment psychiques, la possibilité d’utiliser les services de nos amis belges.

    Ainsi soit-il, la Wallonie est annexée par le médico-social et nous n’aurons de fait qu’une belle région Nord élargie, car bien entendu c’est tout d’abord à votre région que profite tout cela.

Je m’arrête là tant je suis écœuré par votre prose qui sent plus le petit arrangement entre ch'tis  que le travail  objectif  et annonciateur de réelles améliorations que nous espérions.

 

Vous terminez votre rapport en espérant contribuer un tant soi peut à faire progresser la mise en œuvre concrète des valeurs des associations françaises.

 

Au nom de celles avec qui j’ai déjà pu échanger, nous formons le vœu que vous cessiez vite de vous intéresser à un secteur que vous semblez bien mal connaître.

 

Jean-Jacques OLIVIN

Directeur du GRATH

 

Date de l'événement: 
Lundi, Février 16, 2009

Documents, liens

X

CAPTCHA

Veuillez cocher cette case pour vérifier que vous n'êtes pas un robot !
4 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.