Le GCSMS AIDER

Le GCSMS AIDER a été constitué par le GRATH (Groupe de Réflexion et de Réseau de l’Accueil Temporaire des personnes en situation de Handicap), l'AFM (Association Française contre les Myopathies), l'APF (Association des Paralysés de France), L'ADMR 24 (Association D'aide en Milieu Rural de la Dordogne), L’Apei les Papillons Blancs de l’arrondissement de Saint-Omer et le CREAI de Bretagne.

À ce jour, l’Association D’aide en Milieu Rural de la Dordogne a quitté le GCSMS, et l’UNA (Union Nationale de l'Aide, des Soins et des Services
aux Domiciles) L'a rejoint.

Son objet est de favoriser par tout moyen le développement des relais aux aidants de personnes en situation de handicap quels qu’en soient l’âge et la cause en fournissant aux structures, services et usagers un ensemble de services mutualisés. A cet effet, le groupement a notamment pour mission :

  • De recueillir et de mettre à disposition de ses membres et de leurs adhérents l’information relative à la question des relais aux aidants ;
  • De mener à leur profit des études et des recherches visant à les
    éclairer pour le développement de leur offre de service ;
  • De soutenir des expérimentations et de stimuler l’innovation sociale ;
  • De mener, en lien avec toute institution dont c’est la vocation et la compétence (ANESM, Observatoire national du Handicap, ANSP, Enseignes, etc.) , des actions visant à faire évoluer les pratiques professionnelles et les politiques sociales, à faciliter ou encourager les actions concourant à l’amélioration de l’évaluation de l’activité d’accueil temporaire, des relais aux aidants et de la qualité des prestations dispensées ;
  • De favoriser les synergies au plan local, départemental et national ;
  • D’intégrer dans ses travaux la dimension internationale et tout particulièrement européenne.

La première action menée par le GCSMS AIDER a été la rédaction d'une contribution pour l'amélioration et le développement des relais aux proches aidants, publiée le 6 octobre 2011 à l'occasion de la 2ème journée nationale des aidants.

La deuxième action en cours est l’élaboration d’une plaquette pour les professionnels qui interviennent au domicile, afin de repérer les signes d’épuisement du proche aidant. Une expérimentation est en cours de lancement au sein d’un des territoires du Département du Pas-de-Calais.