Portail de l’accueil temporaire

et des relais aux aidants

Vous êtes iciActualitésUn revue de publication "aidants" de Flash Hnadicap

Un revue de publication "aidants" de Flash Hnadicap

Handicap - Réinventer l’offre médico-sociale, plateformes de services coordonnés – Anap

Vers une nouvelle organisation de l’offre médico-sociale pour les personnes handicapées, avec une vie la plus inclusive possible… : les plateformes de services coordonnés favorisent l’autonomie des personnes handicapées et leur accès au droit commun tout en sécurisant leurs parcours pour éviter les ruptures. Le succès de ces plateformes tient au décloisonnement des acteurs pour faciliter la lisibilité et renforcer la variété de l’offre dans une logique territoriale. Cela passe par exemple, par des coopérations pour proposer un accompagnement plus individuel et respecter la singularité de chaque personne. ANAP Appui santé & médico-social, 2020 – Présentation des publications

Salariés aidants, inclusion professionnelle et management de l'aidance. Livre blanc Interfacia, Tilia, Responsage, Olystic, Lab RH

Cette édition 2020, trois ans après la précédente, propose un éclairage sur la situation et les impacts de l'aidance en entreprise. Ce livre blanc est destiné aux employeurs publics et privés, se veut "un appui à la construction d'un réel management" dédié aux aidants. Il est composé d'un baromètre, de témoignages d'entreprises engagées et d'analyses d'expert. Il propose quatre axes de réflexion autour de l'accès à l'emploi, du dialogue social, du parcours collaborateur et de l'engagement sociétal. Interfacai, 2020, 33p. – Texte intégral

Impact du confinement : une charge supplémentaire pour les aidants. Tome 1. – Collectif Inter Associatif des Aidants Familiaux –CIAAF, Institut de Recherches économiques et sociales –Ires

La crise sanitaire liée au Covid-19 et plus particulièrement la période de confinement, entraîné la fermeture ou la réduction d’activité de nombreux accueils de jour et services d’aide à domicile. Ce sont alors massivement les aidants familiaux qui ont fourni l’aide nécessaire à leur proche, qui ont assuré la surveillance, la continuité des soins ainsi qu’une qualité de vie décente. […] Cette première partie de présentation des résultats, dédiée à la présentation des profils et de l’évolution des situations d’aide pendant le confinement, dresse d’ores et déjà 4 constats alarmants : 1. le confinement a fortement accru l’isolement des aidants : 52 % des aidants se sont retrouvés seuls à accompagner leur proche pendant le confinement contre 33 % avant le confinement. 2. cet isolement a été imposé aux aidants : c’est le cas pour 79 % d’entre eux du fait notamment de la fermeture d’établissement ou encore du fait que des intervenants n’ont pas souhaité venir au domicile de la personne en perte d’autonomie ou en situation de handicap. 3. Les aidants ont fait face à une intensification de l’aide apportée à leur proche : augmentation de la surveillance et de la stimulation par des activités pour près de 80 % d’entre eux, du soutien moral (70 %), mais aussi, des soins de rééducation et des actes intimes pour plus de 50 %, qui peuvent être psychologiquement difficiles pour l’aidant comme pour la personne aidée. 4. Certaines populations ont été encore plus touchées par le confinement, que ce soit du fait d’un accompagnement complexe ou d’un changement de situation : les aidants qui se sont retrouvés à vivre à temps plein avec leur proche pendant le confinement, alors que ce n’était pas le cas auparavant (33,5 % des répondants), les aidants qui se sont retrouvés seuls à aider leur proche pendant le confinement que ce soit nouveau ou non (51,7 %) et les aidants de personnes polyhandicapées (14,6 %). La seconde partie des résultats, dédiée aux ressentis et aux besoins mentionnés par les aidants sera publiée en décembre 2020. CIAAF, 2020, 24p. – Texte intégral


Aider un proche: une situation à risques – Alberola Elodie, Müller Jörg

En France, la famille est la pierre angulaire de la prise en charge à domicile des personnes en situation de fragilité ou de perte d’auto­nomie en raison de l’avancée en âge ou du handicap. Cette aide privée, infor­melle, a longtemps été considérée comme "naturelle", rendant invisible l’importance de l’action de ces aidants proches alors que leur contribution au soutien de l’auto­nomie au domicile serait comprise entre 12 et 21 milliards d’euros. La loi relative à l’adaptation de la société au vieillis­sement de décembre 2015 (loi ASV) recon­naît juridiquement la fonction d’aidant. En réponse à la disponibilité des aidants et à leur épuisement, elle leur confère un droit au répit et instaure un congé indemnisé pour l’accompagnement d’un proche en perte d’autonomie importante. La CNAV a souhaité mieux connaître les relations entre aidants et aidés et leurs besoins afin de les accompagner au mieux dans leur parcours. L’enquête menée par le CRÉDOC en février 2020 auprès de plus de 3 000 aidants (cf. encadré p. 2) révèle des difficultés à organiser l’aide et des situa­tions parfois conflictuelles au moment de prendre des décisions. Des situations qui peuvent dégrader les relations avec la personne aidée et avec les autres aidants. Les aidants se sentent souvent isolés, en manque d’information, de reconnaissance et de répit. L’impact est souvent fort sur leur état de santé et leur vie sociale. Consommation & Modes de Vie, Crédoc, n° 314, 2020, 4p. – Texte intégral

Enquete du CREDOC : https://www.credoc.fr/publications/aider-un-proche-une-situation-a-risques



 

X

CAPTCHA

Veuillez cocher cette case pour vérifier que vous n'êtes pas un robot !
5 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.