Portail de l’accueil temporaire

et des relais aux aidants

Vous êtes iciActualitésPersonnées âgées et handicapées françaises en Belgique: le droit de réponse de Madame GALLEZ

Personnées âgées et handicapées françaises en Belgique: le droit de réponse de Madame GALLEZ

Nous nous faisons un devoir de transmettre sur les mêmes supports le droit de réponse de Madame Cécile GALLEZ aux propos de M. OLIVIN relatifs à son rapport sur les personnes âgées et handicapées françaises accueillies dans des établissements Belges.

 

- - - - - - - - - - -

 

Monsieur,

 

J'ai bien reçu votre mail et vous en remercie.

Je suis un peu étonnée de son contenu et de sa virulence, ne retrouvant pas les termes de mon rapport dans ce que vous écrivez. Je ne peux laisser passer sans réagir certains passages de votre mail qui frôlent la diffamation, car ce rapport n'est pas "le petit arrangement entre ch'tis" que vous évoquez mais le fruit d'un travail effectué dans le seul et réel souci de nos personnes les plus fragiles.

Si on reprend la lettre de mission qui m'a été adressée par le ministère du Travail et de la Solidarité, je devais établir un constat du nombre de personnes hébergées, de la nature de leur hébergement, des motivations ayant conduit à ce choix ou ce non-choix de l'hébergement en Belgique, des différences dans les modes de prise en charge et le pourquoi des raisons qui font que la Belgique soit capable d'accueillir autant de Français.

Ma mission avait pour objectif  de mettre en lumière les enseignements positifs à tirer de la qualité de prise en charge offerte par nos voisins belges, de proposer des solutions pour s'inspirer de cet exemple et permettre à terme de pouvoir offrir à nos concitoyens le libre choix d'un  accueil à domicile ou en établissement à proximité de leur famille".

Mon rapport n'était pas sur la maltraitance elle-même, il est bien évident qu'un tel sujet aurait nécessité d'autres moyens que ceux dont je disposais et chacune de mes visites dans un établissement était annoncée bien à l'avance, que ce soit dans un établissement français ou belge. C'est pourquoi j'ai bien pris soin de préciser que je n'avais pas le droit de dire, jugement qu'on ne peut pas prononcer sans preuves, que la maltraitance était pire en Belgique qu'en France.

D'ailleurs qui pourrait établir une comparaison exacte, si ce n'est, comme vous le dites, au terme d'une longue enquête sanitaire et médico-sociale ?

Ce souci du bien être des personnes les plus fragiles d'entre nous et de la maltraitance, en France ou en Belgique, ne m'a cependant pas quittée, c'est pourquoi j'ai insisté sur la surcharge de travail pesant sur le personnel soignant et accompagnant, car ceci est un élément qui peut peser lourd sur l'apparition de la maltraitance, c'est pourquoi j'ai aussi largement insisté sur la nécessité de *contrôles* réguliers dans les maisons article 29.

Quant à prendre position pour ou contre la Belgique, oui j'ai pris position et d'une manière suffisamment claire: j'ai défendu le libre choix :

  • Que la France soit capable d'accueillir tous ses concitoyens désirant rester en France, et si vous avez bien lu mon rapport vous verrez combien j'insiste en particulier pour les enfants autistes qui ont besoin de rester à proximité de leurs parents
  • Mais aussi que la France accepte  le choix de ceux qui désirent aller ou rester en Belgique, en particulier pour les Français des régions limitrophes qui constituent la très grande majorité des résidants en Belgique (j'ai reçu un très grand nombre de lettres de parents me suppliant de ne pas faire enlever leurs enfants des établissements belges).

C'est pourquoi, j'ai avant tout insisté, dans mon rapport, sur une large coopération franco-belge qui ne peut qu'être en faveur de nos personnes âgées et handicapées et le fait que la remise officielle de mon rapport ait coïncidé avec une rencontre de nos ministres belge et français, et avec l'annonce d'un accord cadre franco belge a été pour moi une grande joie.

Meilleures salutations

Cécile GALLEZ

Date de l'événement: 
Dimanche, Février 22, 2009
X

CAPTCHA

Veuillez cocher cette case pour vérifier que vous n'êtes pas un robot !
2 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.