Portail de l’accueil temporaire

et des relais aux aidants

Vous êtes iciActualitésLes mesures en faveur du répit du plan maladies neurodégénratives 2014-2019

Les mesures en faveur du répit du plan maladies neurodégénratives 2014-2019

Attendu pour juin, annoncé en octobre puis reporté, le plan maladies neurodégénératives a enfin été rendu public par le gouvernement le mardi 18 novembre.

S'agissant de la question des accueils de jour et de l'hébergement temporaire, on retriendra :

  1. Au chapitre de la restructuration et du développement de l'offre d'accueil de jour (pages 42 et 43)
    1. Soutenir la diversification des accueils de jour fixes et itinérants
    2. Soutenir la diversification des réponses « séquentielles » dans le champ sanitaire  (cf. UCC)
    3. Demander aux structures de formaliser de véritable projets de services pour mobiliser les bonnes compétences au service de l'accompagnement de qualité de la personne accueillie en lien étroit avec ses aidants (55 %ont un projet spécifique d'établissement pour cette activité).
    4. Poursuivre la réorganisation de l‟offre d‟accueil de jour pour atteindre des tailles critiques de services.
    5. Poursuivre le développement de l'offre en accueil de jour jusqu'à la cible prévue au plan précédent.
       
  2. Au chapitre de la restructuration et du développement de l'offre d'hébergement temporaire (pages 43 et 44)
    En matière d'hébergement temporaire (HT), l'objectif était de parvenir à créer 5 600 places sur la durée du plan. Au 31 décembre 2013, on compte 3 111 places installées (11 800€ par place) soit 55 % de l'objectif. Cet écart s'explique notamment par un modèle médico-économique à l'heure actuelle peu adapté (NDLR : sous-entendu, pas assez soutenu pour le reste à charge) . Les actions prévues sont :
    1. Ouvrir un chantier en matière d'évaluation et de modélisation des réponses en hébergement temporaire.
    2. Mieux identifier et comprendre les freins d'ordre psychologique dans le recours grâce aux travaux conduits dans le cadre du projet de loi
      d‟adaptation de la société au vieillissement avec l'appui du SGMAP. Les résultats de cette étude-action portant sur le non recours à l‟offre
      d'hébergement temporaire pourront être partagés dans le cadre du suivi du PMND.
    3. Optimiser l'emploi des places existantes par la réorganisation de l'offre sur les territoires, par une meilleure définition des projets de services, l'amélioration de la connaissance et du recours à l'offre par exemple en organisant la gestion des places essaimées en « grappes ». Les places n‟auraient pas nécessairement vocation à changer de sites, ce qui permet de respecter le maillage territorial, mais seraient organisées et mobilisées à l'échelle d‟un territoire.
    4. Poursuivre le développement de l'offre d'hébergement temporaire jusqu'à la cible prévue au plan Alzheimer 2008-2012.

En dépit des restrictions budgétaires, qui poussent avec raison à l'optimisation de l'emploi de l'existant, il reste  des marges importantes pour des créations à destination des publics atteints de la madie Alzheimer auxquels les personnes atteintes de la madie de Parkinson ou de scléroses en plaques, qui pourront aussi relever d'établissements et de services pour adultes handicapés, se sont ajoutés.

La question de l'aide aux aidants trouve d'autres déclinaisons fort intéressantes et lire ce rapport ne sera pas du temps perdu pour ceux qui abordent le sujet sous l'angle du répit et de l'aide aux aidants.

Documents, liens

X

CAPTCHA

Veuillez cocher cette case pour vérifier que vous n'êtes pas un robot !
2 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.