Portail de l’accueil temporaire

et des relais aux aidants

Vous êtes iciActualitésDiversification - L'exemple d'Alisa

Diversification - L'exemple d'Alisa

« L’année a été riche en travail notamment avec le dispositif local d’accompagnement dans le cadre du travail de rapprochement avec l’association Sévigné », a annoncé Paul Chauvet, président de l’association Alisa lors de sa récente assemblée générale.

Activités de temps libre

« Cette activité a redémarré en 2018 », a signalé Cécile Michaleczek-Hemery, la directrice. Des activités recentrées à Vitré et établies après une enquête sur les besoins. La programmation est établie au trimestre. 19 personnes ont fréquenté le service de septembre à décembre 2018 ; elles sont une quarantaine aujourd’hui. « Le bilan des activités est très encourageant. Nous savons qu’il répond pour le quart des personnes accueillies au répit des aidants », a constaté la directrice.

Accueil de jour

4 527 journées réalisées en 2018 (4 457 journées en 2017). « La hausse de l’activité s’explique par une augmentation de notre agrément : nous sommes passés de 21 à 23 places pour accueillir en priorité les personnes sortant d’Esat (Etablissement et service d’aide par le travail). » Le service répond tout d’abord au répit des aidants pour un tiers des personnes accueillies qui résident en famille ou famille d’accueil ; et pour rompre l’isolement et éviter les conduites à risque pour un tiers des personnes à savoir celles qui résident en logement autonome.

Vacances adaptées

« Alisa fait parti des coauteurs d’un nouvel outil normatif national : Semba », a annoncé la directrice. Semba est une méthode qui permet de déterminer les besoins d’accompagnement des personnes dans le cadre de vacances adaptées, organisées. « Nous constatons une baisse continue et significative de l’activité ». Cette baisse s’explique par l’évolution du contexte réglementaire et la nécessite de moyens matériels et humains coûteux. « Le groupe de neuf personnes, tant apprécié par nos vacanciers, gage de qualité pour les familles et partenaires est plus que jamais remis en question » a précisé le président. « S’il convient à une grande majorité de nos vacanciers ayant avancé en âge, il en demeure néanmoins onéreux. Cela rend les vacances inaccessibles du point de vue financier », a constaté la directrice.

 
Paru dans Ouest France le 22/05/2019
 
Photo :
Céline Lemaire (à gauche) a été nommée coordinatrice des projets et Vianney Hautbois (à droite) occupe maintenant la fonction de chef de service sur l’accueil de jour et l’accueil temporaire ainsi que sur Strata 'Gem. Paul Chauvet, le président, et Cécile Michaleczek-Hemery, la directrice, ont présenté les différents rapports d’activités.
Crédit photo Ouest france

Documents, liens

X

CAPTCHA

Veuillez cocher cette case pour vérifier que vous n'êtes pas un robot !
2 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.