Portail de l’accueil temporaire

et des relais aux aidants

Vous êtes iciActualitésDe nouvelles annonces et beaucoup de chemin à parcourir encore

De nouvelles annonces et beaucoup de chemin à parcourir encore

Nous reprenons ci-dessous le communiqué de presse du gouvernement et vous pouvez télécharger sur les liens du bas de cette page le discours intégral du président de la République et le dossier de presse du gouvernement.

Les aidants continuent de faire l'objet de mesures d'accompagnement et le discours ne manque pas de renvoyer à la stratégie nationale de soutien récemment mise en place à leur intention, mais nous vous renvoyons sur l'ensemble des mesures annoncées aux divers avis exprimés par les associations représentatives de personnes handicapées et de leurs proches dans la presse ou sur leurs propres supports.

La 5ème Conférence nationale du handicap s’est déroulée à l’Elysée le Mardi 11 février qui marque les 15 ans d'une loi fondatrice, la Loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Le Président de la République a souligné le changement de paradigme emporté par cette loi de 2005 et qui a oriente les actions de son mandat avec une « philosophie nouvelle où l'on ne considère plus les personnes en situation de handicap comme des figures d'altérité, au fond une extériorité, eux, mais bien des citoyens à part entière, nous. Des citoyens qui ont droit à une vie de dignité, une vie de liberté, une vie comme les autres au milieu des autres - au fond, comme des citoyens, comme diraient nos amis de l'autre côté de l'Atlantique, autrement capables.»

Il a poursuivi en indiquant « qu'en parlant du handicap, nous ne parlons pas d'une politique publique particulière, d'une cause qu'il faudrait défendre par habitude, mais nous parlons d'un projet profondément républicain de fraternité, de ce qui nous lie, nous unit, de notre capacité à innover, à s'adapter, à porter le progrès pour tous. Nous parlons de ce que nous sommes, de ce que nous voulons être. »

La CNH a été l’occasion de faire le bilan des avancées depuis le début du mandat, avec, notamment, des possibilités de logement enrichies par un premier financement dédié pour soutenir le développement de logements « inclusifs » permettant de « vivre chez soi » tout en étant accompagné et sortir ainsi de l’isolement, et par l’obligation d’un ascenseur dès le 3e étage, et celle de construire des salles de bain sans ressaut pour mieux pouvoir adapter le logement en cas de survenance de handicap, et  ce, dès le 1er juillet 2020 pour les appartements neufs en rez-de-chaussée et les maisons neuves individuelles autres que celles construites pour son propre usage, et à partir du  1er juillet 2021 pour l’ensemble des constructions d’habitat collectif neuves desservies par ascenseur.

Le Président de la République a enfin souligné que « La vie digne et la vie libre, c'est ensuite l'accessibilité. Elle était au cœur de la loi de 2005 et elle n'est pas encore la règle, loin de là. On oublie trop souvent ce qui se cache derrière cette situation. Ce sont des souffrances, des humiliations quand on ne peut pas se déplacer parce que le bus n'est pas aux normes, qu'on ne peut pas entrer dans un commerce, qu'on ne peut pas avoir accès à une administration, ou un service public, où on vous demande parfois d'aller pour défendre vos propres droits ou y avoir accès. Là aussi, on doit inverser la donne. Les textes ont été pris - je ne vais pas vous dire qu'on va faire des lois, elles existent. La question, c'est comment on se met en situation collectivement de les appliquer. »

Parmi les mesures annoncées, et pour concrétiser le pacte républicain au bénéfice de tous, il s’agit d’accélérer la mise en accessibilité universelle, en permettant à tous de « Vivre dans une ville accessible » : Cela passera notamment par

  • la mobilisation de 1 000 « ambassadeurs » du service civique pour renforcer l’accès aux services du quotidien, 
  • et par la délivrance au public, avant la fin du quinquennat, d’un service numérique renseignant sur le niveau d’accessibilité des établissements recevant du public pour faciliter la vie quotidienne des personnes handicapées et leur donner ainsi un « pouvoir d’agir » en toute connaissance de cause. Ce service numérique, réalisé sous le pilotage de la DMA, sera accessible nativement etles données seront ouvertes (open data) et permettront ainsi l’essor des applications à ce jour existantes ainsi que l’éclosion de nouvelles à venir.

 

Documents, liens

X

CAPTCHA

Veuillez cocher cette case pour vérifier que vous n'êtes pas un robot !
5 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.