Portail de l’accueil temporaire

et des relais aux aidants

Vous êtes iciActualitésBesoin de répit des parents d'enfants en situation de handicap : la CAF peut vous aider

Besoin de répit des parents d'enfants en situation de handicap : la CAF peut vous aider

L’aide et l’accompagnement à domicile (Aad) est un dispositif qui s’inscrit au cœur des orientations de soutien à la parentalité, en lien avec les préoccupations autour de l’épuisement parental. La nouvelle circulaire CAF du 3 mars 2021 simplifie les conditions d'accès à cette aide, désormais ouverte notamment aux parents d'enfant (né ou à naître) en situation de handicap.

Les familles concernées par cette nouvelle offre sont celles dont l’un des enfants est :

  • bénéficiaire de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) ;
  • ou inscrit dans un parcours bilan/intervention précoce, après une orientation par les plateformes départementales de coordination et d’orientation ;
  • ou pris en charge régulièrement par un Centre d'Action Médico-Sociale Précoce (Camsp) ;
  • ou orienté par la Mdph vers une prise en charge en service d’éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad) ou en service « d’accompagnement familial et d’éducation précoce (Safep) ou nécessitant, sur diagnostic d’un centre hospitalier ou d’un médecin de Pmi, « une prise en charge globale thérapeutique, éducative ou rééducative compte tenu d’un développement inhabituel des acquisitions psychomotrices ou du diagnostic d’une pathologie ou d’une atteinte sensitive ou motrice grave » ;
  • ou atteint d’une pathologie au titre de laquelle le(s) parent(s) est (sont) bénéficiaire(s) de l’allocation journalière de présence parentale (Ajpp).

Cette nouvelle offre peut permettre de proposer et mettre en place un accompagnement adapté de la famille :

  • durant la phase de repérage-diagnostic-reconnaissance des troubles chez un enfant et d’identification du déficit ;
  • pour l’accomplissement des démarches de recherche de structures adaptées, de professionnels de l’accueil de la petite enfance formés/compétents, et/ou des partenaires visant à relayer les parents pour la garde des enfants;
  • vers les services spécialisés ou les acteurs médicaux ou paramédicaux ;
  • vers les structures et les professionnels de l’accueil des jeunes enfants, les autres structures "Petite Enfance" (Laep, ludothèques...) ou la préscolarisation.

Elle vise également à anticiper :

  • l’entrée à l’école et les apprentissages ;
  • l’arrivée au domicile d’un enfant porteur de handicap, après la naissance, l’adoption, ou/et une hospitalisation.

L’accompagnement de ces situations doit être assuré par un(e) Tisf, formé(e) à la prise en charge du handicap de l’enfant. Le quota maximal d'heures est fixé par la règlementation pour une durée d'un ou deux ans maximum.

Ce dispositif est en vigueur depuis le 1er janvier 2021.

Documents, liens

X

CAPTCHA

Veuillez cocher cette case pour vérifier que vous n'êtes pas un robot !
1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.