Portail de l’accueil temporaire

et des relais aux aidants

Vous êtes iciActualitésLes aidants doivent défendre leurs droits

Les aidants doivent défendre leurs droits

Vu dans le quotidien Ouest France du 19 décembre

En Mayenne. Du repos pour l’équilibre des enfants : un assistant familial témoigne

Vendredi 11 décembre 2020, les agents de la direction de la solidarité du conseil départemental de la Mayenne ont manifesté devant l’hôtel du département à Laval (Mayenne). Parmi eux, un assistant familial. Il s’inquiétait, entre autres, de la possible suppression de son week-end de repos par mois, essentiel pour l’équilibre des familles d’accueil. Ce vendredi 18 décembre 2020, le conseil départemental a annoncé la suspension de la réforme visant à supprimer ces « week-ends de répit ».

Vu dans le quotidien Le Télégramme du 21 décembre

L’Association des aidants familiaux du Finistère interpelle l’ARS de Bretagne sur l’accompagnement des proches aidants.

Dans un communiqué, l’Association des aidants familiaux du Finistère (AAFF) par la voix de son président Laurent Manchon, de Riec-sur-Bélon, interpelle l’Agende régionale de santé (ARS) Bretagne sur l’accompagnement des proches aidants. « L’AAFF a contribué à la démarche régionale, portant sur les besoins d’accompagnement des proches aidants, initiée par l’ARS Bretagne, donc pour la Région. Nous avons, à plusieurs reprises, sollicité l’ARS Bretagne, afin d’obtenir les résultats, et surtout les constats apportés par cette étude, le comité de pilotage s’étant réuni le vendredi 26 juin 2020. À ce jour, aucune réponse ne nous est parvenue ». Et de poursuivre : « Nous constatons, qu’entre faire croire à un intérêt, et en avoir réellement un pour les aidants, la volonté d’agir n’est toujours pas au rendez-vous ».

Pour l’association, « la covid-19 n’explique pas tout et n’empêche pas l’ARS Bretagne, de respecter ses engagements et, a minima, de communiquer aux participants qui ont pris le temps de contribuer à les éclairer sur un état dont ils n’avaient aucunes connaissances, les résultats de leurs contributions ». L’association regrette que l’ARS Bretagne n’ait pas communiqué non plus sur ce qu’« elle envisage concrètement de mettre en œuvre pour améliorer la qualité et la diversité des offres de répit en Bretagne pour tous les aidants, qu’ils accompagnent un proche âgé ou un proche en situation de handicap ».

L’association évoque notamment « des appels à projets en direction du développement de l’offre de répit pour « tous » les aidants, et non seulement pour ceux accompagnant le grand âge, les parents d’enfants ou d’adultes en situation de handicap ont aussi ce besoin de répit. Or nous constatons que l’appel à projets, prévu par l’ARS du Finistère par le biais de la Conférence des Financeurs pour début janvier, ne concerne toujours pas les aidants accompagnant le handicap, comme s’il était écrit qu’ils n’existaient pas ! »

X

CAPTCHA

Veuillez cocher cette case pour vérifier que vous n'êtes pas un robot !
7 + 10 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.